vendredi 29 août 2008

TIC TAC BOOOOOM




Pour ceux qui n'ont pas compris, le dimanche il y avait The Hives, mais j'en parlerai plus loin dans cet article.

Pour ne pas changer, on rate le premier concert (décidément, impossible de se lever assez tôt :D) Dommage encore une fois, car Asa semblait intéressante...

On commence donc par le concert de The Do. Bon, on a déjà vu à Arras, donc notre intérêt n'était pas à son maximum. Je commence par aller acheter un peu de mershandising des vieilles charrues (je sais, je suis un enculé d'esclave de la société de consommation) : j'achète donc un bob et un autre pichet de bière. Evidemment, aussitôt acheté, aussitôt rempli, et aussitôt vidé :D

Je retourne voir le concert, un truc intéressant quand même : une reprise intéressante du "Crazy" de Gnarls Barkley. Je trouve qu'ils ont également mûri en seulement quelques mois, mais ils n'arrivent pas encore à faire passer tout leur potentiel, qui d'après moi est assez énorme, après écoute attentive (et répétitive) de leur trop court album.

On change de scène, et c'est le concert de Thomas Dutronc. J'avais vaguement entendu parler de lui par Marie, mais j'avoue que je ne savais même pas de quel style il s'agissait. Donc pour faire un beau raccourci, c'est du jazz manouche teinté d'humour. J'ai trouvé ça sympathique. Sur la durée on sentait quand même quelques faiblesses, je pense que ça ira mieux dans un album ou deux, quand il y aura plus de matière (un peu comme The Do, dans un autre registre). Une photo de loin (pour montrer le beau temps aussi) :



Un peu avant la fin, on s'éclipse pour se trouver une place pour Vanessa Paradis qui joue juste après. Bonne idée d'ailleurs, sinon on n'en aurait jamais eu une correcte.

La demoiselle arrive avec son apparente fragilité et son filet de voix, mais on comprend rapidement que c'est une véritable professionnelle. Le jeu de scène, l'énergie, la communication avec le public, tout y est. On a même le droit à un "Joe le Taxi" auquel on ne pensait même plus, ainsi qu'à quelques délicieuses vieilleries. Les chansons du dernier album sont aussi savamment distillées par la star... bien aidée en ça par une autre star : -M- !

He oui, il est là, et il s'en donne à coeur joie. Principalement musicien, mais aussi chanteur, il fait lui aussi tout un numéro, tout en sachant ne pas trop en faire et ne pas éclipser une décidément très douée Vanessa Paradis. Un concert très agréable, que je reverrai bien.



Le concert suivant sera pour nous le dernier, car la fatigue nous a rattrapée. Il s'agit (vous avez deviné si vous suivez) de The Hives, le fameux groupe suédois qui a souvent sauvé mes matinées difficiles (particulièrement les vendredi matin). On connaît les petits gars comme étant plutôt bons et très pros, et ça n'a pas raté :
Un Howlin' Pelle Almqvist totalement survolté, qui nous harangue en français et nous insulte en anglais, un batteur déchaîné, un bon bassiste, des jeux de lumière dynamiques, du rythme, de l'égo, du bruit : en gros du rock.

Moi je fatigue, mais le frangin décide de faire tout le concert dans la fosse, et grand bien lui en fera, car il réussira à récupérer une des baguettes que le batteur lancera dans la foule (elle sont signée "Chris Dangerous, son nom de scène). Ca bouge dans tous les sens, ça crie, ça saute, vraiment du pur jus de pêche, idéal pour vérifier si on n'est pas déjà morts ;)

Les photos :






A l'heure du bilan : Excellente édition, temps au rendez vous, programmation sympa, ambiance comme seules les vieilles charrues savent le faire, que du plaisir. A l'année prochaine, si Dieu veut !

1 commentaire:

Jolun a dit…

Bon ben ça va programmer une bonne saison de concert tout ça !